À quoi sert l’analyse de persona dans une stratégie SEO ?

Analyse persona et stratégie SEO entête
Analyse persona et stratégie SEO

Buyer persona, client idéal, avatar client ou profil cible… peu importe le nom qu’on lui assigne, établir des personae est indispensable pour mieux capter les besoins de votre audience. Comment ? En construisant des profils types de votre client idéal au travers de représentations. Ces représentations s’appuient sur des informations concrètes : des données sociodémographiques, psychologiques et comportementales.

Objectif : saisir rapidement les besoins et les peurs de votre audience afin de mieux orienter votre stratégie digitale.

L’étape d’analyse des personae est cruciale pour réussir votre stratégie SEO et on va vous expliquer pourquoi.

Pour quelles raisons est-il essentiel d’établir des personae ?

Sans analyser ses personae, on court à l’échec. Pourquoi ? Car il est essentiel si ce n’est obligatoire, d’appréhender les comportements en ligne de votre cible et d’identifier ses besoins. C’est d’autant plus indispensable dans une démarche SEO, car il est primordial de comprendre le comportement de recherche de l’internaute, ainsi que les thématiques de mots-clés qu’il faut cibler. Explications.

Buyer persona : qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose, recontextualisons le buyer persona : concrètement, qu’est-ce que c’est ? Une représentation de votre cœur de cible, d’accord, mais c’est-à-dire ?

Pour une audience cible, on peut créer 4 ou 5 personae qui seront représentatifs des différents comportements que peut avoir votre clientèle idéale. On établit des fiches d’identité pour représenter un groupe de personnes. Pourquoi plusieurs ? Car deux personnes peuvent avoir le même âge, les mêmes hobbies, vivre dans la même ville, mais exprimer leurs besoins d’une manière différente et développer d’autres craintes.

On retrouve dans ces fiches d’identité plusieurs informations qui vont nous aider à mieux saisir votre public cible :

  • Les caractéristiques sociodémographiques : l’âge, le sexe, la situation familiale, le poste, la ville, le niveau de vie.
  • Les hobbies : les activités réalisées pendant les temps libres.
  • Les habitudes digitales : les heures de connexion, les plateformes privilégiées pour s’informer et se divertir.
  • Les objectifs : intimement liés à votre produit ou à votre service.
  • Les freins : les contraintes qui font qu’aujourd’hui, le persona émet des réticences à convertir (passer à l’acte d’achat, demander un devis, contacter).

D’un point de vue SEO, il est également essentiel d’identifier les mots-clés que peut renseigner l’internaute dans une barre de recherche. De quelle façon exprime-t-il son besoin sur Google ? Quels sont les mots-clés stratégiques et dans quelles thématiques s’inscrivent-ils ?

Exemple d'un persona - Steve
Exemple d’un persona – Steve
Exemple d'un persona - Jack
Exemple d’un persona – Jack

Si se mettre à la place de votre audience est pertinent, les buyer personae seront d’autant plus significatifs en étant enrichi par des données comportementales réelles. On s’appuie alors sur des statistiques, voire des études quantitatives et qualitatives menées par vos soins.

Pour quels leviers marketing ?

Stratégie d’inbound marketing, stratégie SEO, ciblage d’une campagne publicitaire… analyser les personae est essentiel pour optimiser chaque levier marketing.

Pour Inéolab, cette analyse participe activement à la performance d’un site. C’est ce qui va permettre d’enrichir la stratégie de cluster thématique dans laquelle l’agence Inéolab s’est, entre autres, spécialisée. C’est une étape cruciale pour construire une stratégie SEO ciblée et percutante : identification de thématiques et de sujets stratégiques à créer, compréhension du parcours en ligne des internautes, détection des pages à forte valeur ajoutée à travailler en priorité, construction de contenus de qualité.

« Une stratégie de cluster thématique vise à toucher les internautes à chaque étape de leur cycle d’engagement SEO : en étape de recherche informationnelle, commerciale ou transactionnelle. Il faut pouvoir comprendre précisément les besoins de l’audience cible ainsi que l’intention cachée derrière chaque mot-clé tapé pour construire une stratégie SEO performante et hyper ciblée. »

Dan Bernier, fondateur Inéolab

Au-delà des leviers marketing, les buyer personae vont jusqu’à vous aider dans la création ou le développement de nouveaux produits, ainsi qu’appuyer les discours de vos forces commerciales.

Identifier les habitudes de votre audience, ce qu’elle recherche, où elle se connecte, ce qui l’a freine, est une réelle opportunité pour délivrer des messages convaincants au bon moment et au bon endroit.

Méthodologie : comment établir les personae en quelques étapes ?

Les principales étapes d’une fiche persona

Tout commence par un template que l’on retrouve gratuitement sur diverses plateformes comme Hubspot ou encore Xtensio.

La première étape concerne les critères personnels de votre avatar :

  • Son nom,
  • Son âge,
  • Son genre,
  • Sa profession,
  • Sa localisation,
  • Ses études,
  • Sa situation familiale.

On peut également se demander son aisance avec Internet, les réseaux sociaux, les médias sur lesquels il se renseigne ainsi que les loisirs qu’il exerce.

La seconde étape consiste à retranscrire des informations directement liées à votre marché. Si on prend l’exemple d’un directeur artistique d’une agence de communication qui serait une cible potentielle pour l’achat de matériel Apple :

  • Ses besoins ou ses objectifs : cherche-t-il une solution pour gagner du temps dans l’exercice de son activité et augmenter son chiffre d’affaires ? Cherche-t-il à faire monter en compétence ses équipes dans l’objectif d’optimiser leur process interne ? Les besoins, intelligemment placés dans le contenu des pages, permettent de capter l’attention du lecteur.
  • Son comportement en ligne : quelles sont concrètement les recherches qu’il effectue sur Internet ? Comment son champ sémantique évolue-t-il entre une recherche informationnelle, comparative ou transactionnelle ? Quelles sont les thématiques qui corrèlent avec ses affinités et celles de votre marché ? L’internaute est-il plus sensible à des articles de blog, des guides, des conseils, des comparatifs ?
  • Ses freins : quelles sont ses craintes ? Est-ce une question de budget, de méconnaissance de votre marque (réputation), de crainte d’un délai trop long ? Dans les faits, on se sert de ses objections pour développer des contenus avec des argumentaires rassurants, qui viennent lever les freins !

Des informations qui peuvent assez facilement se compléter de façon intuitive en vous mettant à la place de votre client type. Mais vos personae seront d’autant plus réalistes en vous appuyant sur des données concrètes.

Quels outils pour accéder à la data rapidement ?

Des outils comme Google Analytics, Google Trends, Facebook Audience Insights vous en disent long sur les comportements de votre audience. Si vous ou votre client disposez déjà d’un site Internet, analysez le trafic ou les cartes de chaleur : sa provenance, son âge, les pages les plus lues (les plus populaires), les termes clés tapés pour accéder au site (et donc ses besoins) sont des données que vous pouvez exploiter.

Si la marque dispose d’une communauté Facebook, il est aisé depuis l’outil d’Audience Insights de relever leur genre, leur âge, leur situation familiale et leurs centres d’intérêt.

Et en étape de lancement, comment faire ?

De nombreuses études sur les comportements d’achat des consommateurs peuvent vous aider (Médiamétrie, IPSOS, IFOP) si tant est qu’elles soient récentes ! Étudier les arguments clés développés par la concurrence, ainsi que ses choix visuels peuvent également vous donner des indications.

Autre méthodologie : mener des études qualitatives ou quantitatives auprès de groupes de personnes ciblées est évidemment la meilleurs façon de collecter de l’information, bien qu’elle demande plus de temps.

Les consultants Inéolab mènent des ateliers avec les entreprises clientes afin de créer conjointement la base d’une fiche persona. S’en suit l’établissement des personae en se basant sur une méthodologie certifiée par Hubspot.fr.

D’autres méthodes sont pertinentes, telle que la carte d’empathie de Thomas Cubel. Une méthodologie qui permet de s’immerger dans la dimension émotionnelle de votre client type, en se demandant ce qu’il l’a poussé à taper certains mots-clés et à interagir d’une certaine façon avec votre site. On s’attarde alors sur ce qu’il ressent, ce qu’il dit, ce qu’il entend, ce qu’il pense et ce qu’il fait.

La vidéo de Thomas Cubel sur la carte d’empathie

En définitive, en référencement naturel, on attend des personae : d’orienter voire de construire une stratégie SEO autour des différents personae. Toucher des prospects qualifiés, les attirer sur le site avec du contenu pertinent et le transformer.

L’infographie sur la “persona

Cliquer pour télécharger la version HD.

Analyse persona et stratégie SEO infographie BD
Le Design de l’infographie a été réalisée par David Forlot

Intégrer l’infographie sur votre site

<a target='_blank' href='https://www.ineolab.fr/blog/analyse-buyer-persona-strategie-seo/' title='A quoi sert l'analyse de la persona en SEO ?'><img data-no-lazy='1' src='https://www.ineolab.fr/wp-content/uploads/2020/11/analyse-persona-infographie-ineolab-bd.jpg' alt='A quoi sert l'analyse de la persona en SEO ?' width=540px border='0'/></a><br/>Source de l’image : A quoi sert l'analyse de la persona en SEO ? | <a target='_blank' href='https://www.ineolab.fr/'>Inéolab</a>

Si malgré toutes ces bonnes pratiques, vous souhaitez faire appel à nos service pour créer vos personae, contactez-nous !

Autres articles sur le sujet

Retour haut de page